mardi 12 juin 2018

Nouvelle découverte musicale !


Récemment, je suis tombée sur le clip Sweet lullaby et je suis enfin tombée sur une musique dont j'avais entendue très souvent lorsque j'étais petite à la télé lors de la publicité de la marque Ushuaïa. Bon, je sais que c'est pas une meilleure référence mais ce son doux aux chants des ethnies baegu et fateleka (Îles Salomon) m'a tellement bercée que ce morceau porte tellement bien son nom.


Deep Forest et son album éponyme

Qui sont les Deep Forest ?

Deep Forest est un groupe français formé en 1991 composé d'Eric Mouquet et Michel Sanchez. Leur style est très varié, ça passe par la musique du monde, l'éléctronique, la new wave mais également d'autre style comme le jazz et la fusion. Ce groupe à collaboré avec des artistes comme Peter Gabriel, Anggun, Catherine Lara, Cheb Mami, Youssou N'Dour ou encore Ana Torroja ex-chanteuse du groupe Mecano.
Le groupe a composé 16 albums jusqu'à maintenant dont deux bande son du film japonais Kusa no Ran et américain Strange Days et a été récompensé deux fois par les Grammy et World music award pour leur album Bohème en 1995.

Parlons de l'album

Sobrement nommé « Deep Forest », cet album est très reposant mais est aussi rythmé à travers la musique électronique et les sons du Monde originaires du Congo (Afrique), des Île Salomon (Océanie), du Burundi (Afrique), du Tibesti (chaîne de montagnes du Sahara central vers le Tchad et la Libye) et ainsi que du Sahel (bande de l'Afrique située dans une partie du Sahara, je la fais court) ce qui permet à l'auditeur de voyager tout en restant chez lui ou en prenant les transports en commun. Etant fasciné par le peuple Efé (chasseurs-cueilleurs vivants dans l'Ituri au Congo), le groupe a également voulu nous ouvrir aux sons du Monde.
Apparemment, nous ne pouvons pas vraiment nous procurer cet album (à moins qu'une personne l'ai vendue dans une boutique d'occasion et qu'on ai la chance de tomber dessus) à cause des droits d'auteurs et les échantillons de musiques autochtones. Cependant, l'album a été réédité en 1994 et pour le coup, d'après mes recherches, il est trouvable !

Mes sons préférés

L'album commence très bien personnellement, donc en premier lieu je vais dire « Deep forest », ensuite « Sweet Lullaby » (qui est une triste berceuse des Îles Salomon au nom de Rorogwela enregistrée par un ethnomusicologue dans les années 70), « Night Bird », « Desert Walk », « White Whisper » et « Forest Hymn » qui est pour moi le plus beau titre de l'album.

Verdict ?

Le mariage entre la musique électronique et la musique du Monde est juste incroyable. Je suis très friande de mélange de styles et là, j'en suis conquise. De plus, que j'aime beaucoup écouter de la new age et de la world music par moment (comme par exemple l'excellente artiste japonaise KOKIA, Era, Enigma, Dadawa ou encore Yungchen Lhamo) et j'ai été servie sur un plateau en diamant ! Honnêtement, on voyage, c'est une bouffée d'oxygène et écouter Forest Hymn en lisant « La guerre des clans », ça donne vraiment une sacrée ambiance dans mon imagination !




Sources qui m'ont aidée à écrire cet article (bien qu'il ne soit pas parfait, mais je tenais à en parler à ceux qui tomberont sur ce blog) :



mercredi 9 mai 2018

Docteur qui ?

Oyé, oyé, oyé à toi qui me lis, toi qui es tombé par hasard (ou par le destin #lolilol) sur mon blog ! J'ai jamais pensé à en faire un article, mais à force de tomber sur des thread sur le sujet sur Twitwi et depuis que j'ai eu connaissance de l'affaire Naomi (jeune femme de 22 ans qui a été négligée par le SAMU au téléphone), je vais parler de mon cas.



Parlons négligeance médicale.


Thread en question et personne qui m'a motivée à écrire cet article (merci si tu lis !)


Affaire Naomi

Alors, je préviens à l'avance, c'est pas aussi affreux que la pauvre Naomi ou pour d'autres personnes, mais tu me diras « malgré les dégrés de gravité, ça restera une négligeance car tu as souffert ! » . Enfin bref !


Entre fin septembre jusqu'à mi octobre 2001, j'ai été prise de grosses douleurs au niveau du ventre et précisément le bas du ventre. Au début, je pensais que c'était un petit mal, rien de méchant. Mais avec le temps, ça ne se calmait pas et je m'en plaignais un peu trop. Ma mère, qui s'inquiète (un peu trop pour rien parfois) concernant ses enfants, m’emmena chez le médecin généraliste. Elle s'occupe de moi et dit à ma mère que c'est normal je vais avoir mes règles. A l'époque, je me disais que ce n'était pas possible, que j'étais trop jeune (hum hum... j'avais 11 ans et demi) jusqu'à que je me rende compte que de nombreuses filles peuvent les avoir vers l'âge de 9 ans, enfin bref ! Le truc, c'est que mes douleurs ne partaient pas, cette doctoresse fait une ordonnance pour aller dans une clinique afin de faire des analyses, mais, elle reste quand même sur sa position en disant que ça ne servait à rien que c'était le travail des ovaires.

Je vais à la clinique Bellevue située à Villiers-le-Bel (qui s'en fout ?), je tombe sur un médecin très sympa. Je lui explique où j'ai mal et depuis combien de temps j'ai cette douleur. Il m'invite à m'allonger et appuie sur mon ventre. J'ai mal ! Je sais plus si il a levé ma jambe droite par contre, je m'en souviens très bien de la douleur et de la gène lorsqu'il a appuyé dessus (oui parce que cette douleur en plus d'être douloureuse, était gênante à force). Il dit ensuite à ma mère :

« Rammenez-là dimanche soir à l'hôpital, on l'opère lundi matin. C'est l'appendicite »

Quoi ?! Ah oui ! J'en ai tellement entendu parlé de l'appendicite quand j'étais gamine, mais jamais j'aurais cru que je l'attraperais ! J'avais un peu peur quand même de cette opération un moment (je m'en souviens même que le jour du départ à l'hôpital, ça me travaillais lorsque je jouais à Tomb Raider 3). Du coup, il fallait prévenir le collège pour leur signaler mon absence d'une semaine et ça tombait bien, c'était juste avant les vacances scolaires de la Toussaint (à l'époque, nous n'avions qu'une semaine de vacances pour la Toussaint), donc du coup, je me disais « cool, je vais avoir deux semaines de vacances et je serais dispensée de sport. Pas de rugby youpiiii ! ».
Hôpital de Domont, lundi matin très tôt, à jeûn bien sûr, je vais au bloc opératoire. Je suis un tout petit peu stressée mais un peu sereine quand même. On me parle afin de me rassurer, c'est tranquile. Je peux dire que une fois guérie de l'appendicite, c'est bien, mais ensuite, va falloir « assumer » la douleur post-opératoire. Tu bouges, t'as mal. Tu rigoles, tu as mal (et pour plus de plaisir, le mardi soir, il y avait Astérix et Obélix contre César à la télé ^^), bref c'est que du bonheur. En plus, je ne pouvais pas boire parce que je n'avais pas flatulé, ni manger, car il fallait faire la grosse commission pour cela. Mais ça va, je n'étais pas seule dans la chambre, il y avait une dame très gentille en plus. J'ai apprit par la suite que j'ai eu beaucoup de chance qu'on ai diagnostiqué mon appendicite à temps et que c'était à la limite. Lorsque tu négliges l'appendicite, tu peux en mourir (ma mère a failli et c'était pire que moi sauf qu'elle s'est négligée elle-même car elle n'aime pas aller chez le médecin ^^). Mais est-ce que j'ai changé de médecin suite à ça ? Eh ben non ! Pourquoi ? Ben allez poser la question à ma mère ! De plus, j'ai avoué que récemment à ma mère que je n'aimais pas aller chez cette doctoresse. Y aller m'angoissais.

Je t'explique : J'étais en surpoids à partir de 10 ans jusqu'à mes 22/23 ans. Depuis toute petite jusqu'à mes 16 ans, j'ai été suivie par cette meuf (et heureusement que j'avais souvent sa remplaçante pour mes rappels, vaccins et ROR. Elle était cool !) et elle n'arrêtait pas de me foutre la pression pour que je puisse perdre du poids. Je sais que mon jeune âge et ma taille surtout (je ne dépasse pas 1m60), c'était trop. Je ne sais pas jusqu'à combien j'ai été, peut-être 100kg, je sais pas. Chaque fois que j'allais la voir, la balance me stressait. Il y a des manière de faire comprendre que c'est trop, que c'est pas bien pour ma taille et patati et patata. Sauf qu'elle, cette grosse conne (et oui, elle était aussi grosse par dessus le marché) le faisait pas de la bonne manière et était blessante. Même du côté famille, j'ai eu affaire à ça malheureusement et puis après l'adolescence qui n'arrangeait rien, la bouffe dégueu de la cantine au collège également, du coup ce fut chocolat à volonté. Je vais dire une chose, foutre la pression, de cette manière surtout, ne va pas du tout aider ! Ca ne m'a jamais aidée. J'ai réussi à maigrir toute seule, en modifant ma façon de manger avec mes propres moyens. Je me suis faite « violence » toute seule tout simplement. C'était une question de volonté. Si moi j'ai pu y arriver, toi aussi tu peux.

Revenons à nos moutons. Deuxième histoire. Premier janvier 2006, à 3h du mat, nous étions sorties moi, ma mère et une tante afin de promener les chiennes. Soudain, j'ai une douleur super gênante, comme un point à l'estomac et me sentais pas au top de ma forme sur le coup. Je vais m'asseoir sur un banc un peu. La douleur s'estompe et part finalement. A la reprise des cours après les vacances de Noël, je me lève normal, en pleine forme afin d'aller en cours. Je mange une cuillère de Nesquick en céréales, et soudain, je suis prise par la même douleur que j'ai eu au jour de l'An. C'est comme ci j'avais prit plus de 5 assiettes au buffet à volonté alors que j'ai prit qu'une putain de cuillère à café de Nesquick bordel ! J'ai en plus des nausées mais rien ne sort. La douleur ne se calme pas, du coup, je ne vais pas en cours (ah oui, je précise que je loupais déjà suffisamment les cours à cette époque à cause de nombreux soucis de santé, pas trop grave je rassure, mais en plus, j'ai fini par admettre que j'ai eu une petite phobie scolaire). Ma mère prends RDV chez cette doctoresse. Et comme j'avais déjà mal, fallait en plus ajouter la fameuse douleur qu'on a lorsqu'on est nerveux ou stressé. C'était encore le le jour de l'An dans mon ventre grosso modo. On va la voir. Et direct, elle dit « Qu'est-ce qu'elle encore ?! » ça commence bien ! Je lui explique. Etant donné que j'avais souvent mal au ventre depuis que j'ai eu l'appendicite (maintenant ça va), elle disait tout le temps que c'était dans ma tête, le stresse, les règles qui arrivaient etc. Sauf que la douleur je sentais bien, et de plus, j'avais du mal à aller à la selle. Elle reste sur sa position cette pouffiasse (je ne m'excuse même pas). Ma mère insiste pour que je puisse faire des examens. Elle fait une ordonnance en grommelant :

« Bon, allez à la clinique Bellevue, je vous fais cette ordonnance quand même, mais
je vous dit que c'est le stress et que c'est dans sa tête.
Mais si jamais j'apprends qu'il n'y a rien du tout, ça va mal aller »

Cette dernière phrase, elle me l'a dit en me regardant comme si j'étais sa gosse et que j'avais fait une grosse connerie. Ma mère n'a rien dit et fait, mais connaissant son caractère, tan mieux, parce que les coups seraient partis tout seuls je pense.
On en parle à mon père, et ils nous emmène faire les examens. Vu comment il me voyait me tordre de douleur, et était au courant des douces paroles du médecin, il a tenu à être là lors des résultats. Une fois les examens fait, un des spécialistes montra à mon père les radios (je crois que c'était en radiologie) et lui dit :

« Votre fille à la colon/gros intestin rempli »

Je n'avais pas chié pendant 1 mois environ ! Et ça se voyait, mon ventre était bien gonflé et pour encore plus de plaisir, je prenais encore plus de poids. Dans la voiture, en rentrant, mon père était furax. Il sortait des insultes sur ma doctoresse de connasse, irresponsable etc. bref. Il a dit à ma mère de changer tout de suite de médecin, et que c'est la dernière fois qui le dit.
Du coup, j'ai eu droit à un traitement d'un mois sauf que ce traitement, ne fonctionnaient toujours pas. Et comme j'avais toujours mal, je loupais les cours. Ce fut une semaine, ensuite deux, après un mois, 3 mois, jusqu'à presque 6 mois d'absence scolaire (dont qu'une présence durant ces mois). Bon j'ai quand même passé le Brevet et bizarrement, malgré mes absences, j'ai faillit l'avoir ^^'. Bref, j'ai eu d'autres douleurs et problèmes durant cette période mais celle ci fut la plus marquante. J'ai eu plusieurs traitement et à force, je n'arrêtais pas d'uriner (effets secondaires des médocs apparemment) mais le caca ne voulait pas trop sortir lui !
Le seul remède qui a fonctionné et je remercie encore ma bonne vieille ancienne voisine : plus de légumes verts (je n'étais pas trop légumes verts à l'époque), du Bio (l'ancien nom de Activia), du pain complet et du Hépar ! A partir de là, ça a commencé à se « déboucher ». J'ai eu des antécédent avant d'avoir ce gros problème. Ca a commencé lorsque j'avais 13 ans pendant une semaine seulement et une fois avant ce fameux jour de l'An 2006, et je m'en souviens que j'avais grave souffert ce jour aux toilettes. C'était en plein milieu de mon affaire et GROS BLOCAGE. L'expression « rester une heure aux chiottes » avait prit un sens propre cette fois. J'étais en pleurs, j'étais effrayée.
Alors oui, le fait que je mangeais un peu trop de chocolat et trop de pâtes à l'époque y était pour quelque chose, mais franchement, vu mes antécédents, comment un médecin peut prétendre a chaque visites que c'est psychologique ? Alors peut-être oui la phobie scolaire que j'ai eu pendant mes deux années de 3e y a contribué et en plus de mon alimentation, mais pourquoi être aussi méprisant et hautain envers ses patients qui ont souvent des douleurs ? Avec le recul, je ne me suis pas sentie respectée et pas prise au sérieux. Combien de fois, à cause de ce genre d'individu, je me dis que quand je vois un truc pas normal c'est dans ma tête et que je me fais des idées ? Depuis, ben j'ai dû mal à faire confiance à un médecin et même les dentistes (bon actuellement j'ai de la chance, j'en ai un super et niveau médecin, elle est géniale, quand je lui ai dit que j'ai arrêté de manger de la viande, elle ne m'a pas fait tout un speech pour que j'en mange!) .
Je ne suis pas retournée voir cette connasse. On nous a conseillé un très bon, mais il approchait la retraite mais était au top. Je lui ai expliqué mon cas et le soucis avec cette femme qui me servait de médecin, il a été choquée. Ah oui, j'ai été suivie par un gastro-entérologue par la suite car j'étais toujours constipée (mais si, j'ai dit que les traitements ne fonctionnaient pas!). Elle était bien mais y a une fois où j'ai été mal.

J'explique : Elle me donne un autre RDV. J'y vais, elle me fait rentrer dans son cabinet. Elle me demande d'enlever mon pantalon. J'étais un peu surprise, mais je m'exécute pensant qu'elle appuyer on mon ventre et voir comment les choses évoluent. Et ben non, elle me demande d'enlever ma culotte. Je suis assez pudique à ce niveau là de mon corps du coup, je me sentais un peu agressée à cette époque là (anecdote : quand j'ai passé mes radios pour ma scoliose la première fois, j'ai mi 30 min à me décider à enlever mon soutif. J'ai même demandé à ma mère si c'était une femme). Bon, je m'exécute quand même. Et que vois-je, la gastro-entérologue qui met gant et me met un doigt dans le pétou. C'était pour voir comment ça allait de côté là bien sûr, mais elle ne m'avait pas prévenue. Elle me laisse la surprise, mais je ne me suis pas tellement sentie respectée de ce côté quand même. Pourquoi ne m'avait-elle pas prévenue qu'elle allait faire ça et m'expliquer pourquoi avant ? Je ne trouve pas ça très respectueux.

Bref, aujourd'hui, ça va beaucoup mieux niveau crotte du matin, mais ce fut un long parcours, parcours qui a transformé ces 6 mois en quelques années ! Lorsque j'ai commencé à maigrir, je réussissais à aller à la selle un peu normalement, mais ma patience était là, je n'avais pas le choix.
Après, mon cas, c'était juste une histoire de crottes qui ne voulaient pas sortir et une histoire d'un petit truc rempli dans le corps mais ce sont des choses qui peuvent VRAIMENT s'aggraver avec le temps si on les néglige. Je peux dire que j'ai eu énormément de bol, où peut-être que ce fut des signes qui me disaient « ne va plus chez ce médecin, elle te fais du mal ! », je sais pas. Je me sens déjà chanceuse par rapport à des personnes qui ont eu des négligences médicales beaucoup plus graves comme cette pauvre Naomi ou ma grand-mère maternelle qui ont fini par en mourir malheureusement. Des fois, la négligence peut être dans un sens inverse. En gros, tu vas chez le médecin pour un chek-up, et il te sort OKLM qu'il te reste quelques mois à vivre alors que c'est pas du tout le cas et que tu as juste un petit truc ultra curable. Tu te rends compte, tu entends de la bouche d'un médecin diplômée d'une prestigieuse faculté de médecine que tu vas mourir alors que non, mais comment ne pas devenir ouf sur le coup quand même !

Fais toujours des analyses même si on te sort un quelconque diagnostique. Quand tu sens que tu as très mal, tu sens que c'est pas normal et qu'on te dit que tu as une gastro, insiste. Si tu as juste un petite douleur mais qu'on te dit que tu as une tumeur, insiste pour faire pleins d'examens. C'est important pour ta vie ! 


J'aurais tellement aimé avoir un médecin comme Mark Greene :B

gif : tumblr

vendredi 4 mai 2018

Les albums qui ont bercé mon adolescence.


Losque j'étais ado, j'écoutais beaucoup la radio et aimais beaucoup regarder des clips à la télé. Je n'avais pas eu accès à internet jusqu'à l'âge de 16 ans. Du coup, je découvrais la musique à travers les médias qui étaient à porter de main si on peut dire les choses ainsi.
J'ai eu mes premiers CD lorsque j'étais gamine (c'était du style Les minikeums avec Ma Mélissa etc) bien sûr mais parlons plutôt de notre premier album qu'on a eu, acheté, peu importe. J'ai eu des albums de n'importe quel style de musique dont l'album en anglais (Scream VA de Schrei) de Tokio Hotel par exemple. Oui parce que j'aimais beaucoup (pas au point d'être une groupie hystérique !) ce groupe à l'époque jusqu'à ce que je sois un peu « influencée » par la vague de haine envers eux #jaiétébête… 





Je présente mes excuses aux groupe surtout à
Tom Kaulitz qui était mon gros chouchou haha !







Et j'ai eu aussi des compils : NRJ Back to school, Planète Rap 2004 (que j'ai pas arrêté de saigner d'ailleurs) etc.

Mais, il y a eu deux albums qui n'ont pas arrêté de tourner dans mon poste radio/cassette/cd (et oui tout ça d'un coup!): Mi generacion de Beatriz Luengo (et sa version française qui est sortie ensuite) et 16/9 de Nâdiya. Dans cet article, je parlerai de l'album version espagnole et française de Beatriz Luengo qui s'intitule Mi généracion (Espagne) et BL (France). Je parlerais de l'album 16/9 dans un prochain article.

Comment j'ai eu la version espagnole ?

Alors, j'ai une amie qui était une grande fan de la série Un Dos Tres tout comme moi et bien sûr, comme beaucoup de personnes fans de la série, j'ai découvert Beatriz Luengo dans cette série (que je conseille bien de la regarder au moins une fois dans sa vie tout de même surtout les 4 premières saisons qui sont à mes yeux, les meilleurs de la série, mais bon le sujet n'est pas là). Bien sûr, j'étais charmée par sa belle voix et tout et tout bref ! Mon amie m'a fait graver l'album (et en ajoutant quelque musiques qui ont rien à avoir avec Beatriz) tout simplement. Graver un CD, c'était l'ancêtre du téléchargement illégal, donc, c'était pas bien mais on l'a tous fait !

Comment j'ai eu la version française ?

Ben en l'achetant comme beaucoup de personnes #merciCaptainObvious !

C'est quoi la différence entre la VE et la VF ?

Alors, le visuel de l'album, une chanson qui n'est pas pas dans l'autre version et vice et versa, l'une a la version normale de Quien soy yo ?, et l'autre la version acoustique franco-espagnole, la version française à une version d'Africa particulière tout simplement parce que c'est un duo avec un Sir Samuel des Saïen Supa Crew (mais si mais si, la chanson Angela là !) et bien sûr l'année de sortie. La version espagnole et sortie en 2005 et notre version frenchy, en 2006.
Je n'ai pas de préférence entre les deux versions, j'avais une période où j'écoutais plus la française et une autre l'espagnole.


Le style ?

Parlons-en parce qu'il est intéressant personnellement. Il est assez éclectique. Du rock, de la pop, du rétro, du flamenco, du r&b, sonorités africaines, du hip-hop etc. Il y en a pour tout les goûts !
Beatriz voulait mélanger le R&B avec le flamenco ses styles de prédilection et ma foi, c'est un pari gagnant puisque ce fut un beau succès à partir de 2006 en France avec sa réedition. Oui parce que malgré les deux singles Mi generacion et Hit Lerele, le succès n'était pas au rendez-vous au début.



Mes titres préférés de l'album (mélange des deux versions)

Quien soy yo ? (version accoustique) est une chanson qui me touche particulièrement je ne saurais dire pourquoi. J'ai une préférence pour la version acoustique car il y a un côté intime comme si Beatriz était plus proche de nous. Et de plus, pour les fans français, la deuxième partie est chantée en français (avec son accent espagnol overcute), et même si il y a quelques fautes, je trouve que l'effort y est et c'est vraiment cool de la part de Beatriz.

Mi generacion est une chanson bien rock mais qui tenait à cœur l’interprète. C'est une chanson protestataire et surtout concernant les attentats qui ont eu lieu à Madrid le 11 mars 2003. D'ailleurs, le clip en lui-même montre des grands dirigeant des pays (et je crois le pape aussi) se partageant un gâteau qui a la forme de notre planète chérie.
Dans le clip, il y a son ancienne partenaire de la série Un Dos Tres, Patrica Arizmendi (le rôle de Sonia, rôle de figurante certes mais, qui aura une petite storyline dans la saison 3 quand même !) qui joue du violon.

Dos gardenias est une reprise d'un boléro espagnol écrit en 1945. En fond, nous pouvons entendre un rap de son mari Yotuel Romero, membre du groupe cubain Orishas. En gros, l'histoire c'est un mec qui offre deux gardénias à la personne qu'il aime en lui demandant de bien en prendre soin et si celles ci fanent, ça voudrait dire que la personne n'aime plus ce mec qui lui a offert les fleurs (en gros c'est une métaphore de l'amour rien de plus compliqué).

60's est une chanson qui m'a longuement accompagnée lors de mes sessions gaming notamment pour Final Fantasy X-2 (oui oui oui!), elle m'apaisait bien n'empêche. J'aime bien le côté rétro de la chanson, elle est calme, on est dans un autre monde, une autre époque. Sinon la chanson parle d'une nana qui est perdue dans son couple.

Go away est une chanson composée par Justin Timberlake et Matt Morris et ma foi, c'est un très bon titre ! Titre très mélancolique voire triste mais le piano en instru et la voix de Beatriz la rendent tellement belle :) ! Cette chanson figure exclusivement dans la version française de l'album.



Verdict des albums ?

Et ben rien est à jeter ! En même temps, je suis assez « bon public » par moment et même si on peut sentir la pointe de nostalgie qui est en moi, je viens de réécouter l'album et pour être honnête, il est toujours aussi bon. Tu peux bouger sur Na de Na et Africa, tu peux te poser tranquille avec 60's, penser à ton amour perdu avec tes mouchoirs dans tout l'appartement avec Go Away et Lejos de ti, tu peux tout faire avec cet album !
Beatriz est loin d'être une petite starlette, c'est aussi une auteure compositrice. D'ailleurs elle a composé pour Ricky Martin et pour d'autre artistes latinos d'ailleurs qui sont pas méconnus (et qui voient en elle un fort potentiel). Ces albums suivants sont différents de son premier. Bien sûr, Carrousel, est toujours dans le style flamenco-R&B mais fait moins « commercial » (d'ailleurs ses clips Dime et Prentendo Hablarte sont de véritables bijoux). Elle a même repris Couleur Café de Gainsbourg ! Je m'en souviens que j'avais créer un blog sur elle, de sacrés bons souvenirs et elle m'a pas mal inspirée !


Pour cet article, je me suis un peu aidée des explication sur Lacoccinelle et des informations que j'avais vue dans les magasines à l'époque (et bien sûr, je les ai retenues) mais c'est toujours mieux de vérifier un peu si on a bon ou pas. Les images sont trouvés sur Google images et Tumblr :B.

dimanche 15 avril 2018

Main verte



Découverte lors de ma petite balade au Passage du Havre (Paris 9eme)
Magasin Pooow
(ouvert jusqu'en juin 2018 à Saint Lazare)
- ce magasin est un petit paradis pour les personnes ayant un esprit créatif et en plus, il y a beaucoup de vintage ! (j'ai même vu des boucles d'oreilles avec des pièces de 20 centimes (en francs)) -

(pour les terrarium)

mardi 10 avril 2018

Comment ça va toi ? (Jimmy Labbeu)

Un certain samedi 24 mars 2018, j'ai fais du bénévolat. Qu'est-ce que j'ai fait en tant que bénévole ? une maraude. Mais qu'est-ce qu'une maraude ? En gros, tu as dans la rue seul ou accompagné d'autres personnes et tu donnes à manger, à boire, des vêtements chauds, des couvertures (en période de grand froid), des kit d'hygiènes, un peu de réconfort, un sourire et ton temps pour les SDF. 
Je l'ai déjà fait auparavant avec une amie qui avait organisé une maraude avec d'autres amis à elle et ce fut une très bonne expérience malgré que l'air printanier me gênait beaucoup sur Paris. 
Dans un de mes anciens articles, j'avais déjà fait part de mon impuissance, enfin plutôt du fait d'aider autrui était important pour moi. Ce n'est pas une obligation, mais personnellement et moralement, c'est important.

Cette fois ci, j'ai participé à une maraude au sein d'une association appelée United (c'est l'amie dont je parle plus haut qui m'a parlé de cette association). Cette association est basée à Cergy et existe depuis 2009. Du coup, ces maraudes se font le weekend en après-midi (ça été de 15h30 à 18h30 pour moi), le samedi à Cergy et le dimanche à Argenteuil mais ça peut se faire ailleurs parfois.
En visitant un peu leur blog (leur site est en cours de construction), j'ai vu qu'ils ne faisaient pas que des maraudes, l'association se déplace même dans les pays étrangers afin d'aider les plus nécessiteux.

J'y retournerai car ce fut une très bonne expérience et j'ai discuté avec les personnes et entendu un peu leur histoire. Le jour même où j'ai fait cette maraude, nous avions entendu une excellente nouvelle : un SDF a trouvé un studio ! Ça se voyait qu'il était déjà soulagé d'avoir franchi un grand pas pour son avenir. Il cherche du travail actuellement. J'ai pu discuter un peu avec lui et il m'a dit que ça faisait 3 ans qu'il vivait sous une tente vers l'autoroute à Cergy. Quand j'y pense avec ces vagues de grands froids qu'il y a eu ces derniers temps, je me dis putain quoi ! Ce fut très dur pour lui. Je le souhaite que du bon pour la suite.

Bref, tout ça pour dire que cette journée fut excellente pour moi et je fus très contente d'avoir été utile aux autres.

dimanche 1 avril 2018

Chaud cacao !

Joyeuses Pâques à ceux qui le fêtent !
(même si nous sommes le lendemain de Pâques désormais là mais OSEF)

Aujourd'hui, j'ai eu l'idée de faire des chocolats maison avec ce que j'avais chez moi. Bon, j'avoue que cette idée me trottait en tête depuis quelques jours mais je ne savais pas si j'allais les faire. Bon, la recette est totalement du random :
gif kitch kawai tout plein trouvé sur google

♥ Chocolat noir
♥ Lait de soja
♥ Un peu de cacao en poudre non sucré 
♥ Un chouia de sucre de canne

J'ai simplement fait cuire au bain marie le chocolat et le lait de soja. Par contre, je n'aurais pas dû ajouter du cacao en poudre. En effet, je trouvais que le chocolat fondu était un peu trop liquide et craignant que ça ne marche pas, j'ai ajouté le cacao. Bon c'est pas la cata' après, ça reste une affaire de goût. Même le sucre de canne n'était pas nécessaire à ajouter mais j'ai quand même préféré.
Ne possédant pas de moule pour les chocolats, j'ai mi la préparation sur les moules à cannelés (ah bah oui, on fait avec les moyens du bord !)
Le faire durcir dans le frigo ou le congélo au choix. De mon côté, ce fut le congélo.

Ah oui, finalement pour la conservation, au frigo, les chocolats sont devenus moins durs :O ! Et puis, pour ceux qui ne possèdent plus de chocolat en poudre, ces chocolats sont l'idéal pour les mettre dans notre lait chaud afin de le transformer en chocolat chaud bien cocooning (bien que nous sommes sortis de cette période là mais les jours de pluie au printemps ne manquent pas).

C'est pas comme ci j'avais mi ma recette sur Instagram aussi haha !
La photo est dispo en plus dans mon insta' :B